gem-lauris-rk-409606-unsplash

5 conseils pour un restaurant éco-responsable

Les intempéries qui se produisent ici et là nous rappellent à quel point le réchauffement climatique est une menace. Montée des températures, fonte des glaces, événements climatiques extrêmes, pollution plastique … le signal d’alerte à été sonné maintes et maintes fois.  L’heure est à la prise de conscience. Il faut agir dès maintenant pour protéger la planète et ses habitants. Et pour cela, les petites actions n’existent pas ! Chaque engagement en faveur d’une production et d’une consommation plus responsable est importante. Restaurateurs, vous aussi vous pouvez agir au quotidien pour la planète. Nous allons vous montrer ici comment votre restaurant éco-responsable . Découvrez nos 5 conseils pour vous engager dans une démarche plus responsable. Changer les habitudes de consommation passe aussi par vos actions dans la restauration.

1.Privilégiez des assiettes locales et de saison

A chaque saison, sa carte. Telle est la devise d’un engagement éco-responsable. Il s’agit de respecter la saisonnalité et son calendrier : pas de tomate en plein hiver ou de courge butternut en plein été. Veillez à bien connaître les fruits et légumes de saison et à adapter vos compositions en fonction. En effet, consommer du hors saison c’est encourager l’importation. Or, cela entraîne des émissions de gaz à effet de serre considérables. Privilégiez un approvisionnement de proximité, qui limite la pollution grâce à ses circuits courts et dynamise l’économie locale. Pensez également à l’eau qui, prélevée localement, permet de limiter les émissions néfastes. L’eau localement filtrée AQuachiara est en ce sens une eau zéro pollution car zéro transport et zéro déchet !

fruits dans paniers de marché

2. Encouragez la consommation de produits issus de l’agriculture raisonnée et biologique

Selon un sondage réalisé par l’Ifop pour France Info, 70% des Français se disent prêts à s’engager vers une consommation de produits plus responsables. Ce haut pourcentage témoigne de la volonté affichée des citoyens français de changer leur mode d’alimentation. A vous restaurateurs de vous adapter à ces changements. L’agriculture intensive dégrade nos écosystèmes, la France est la première utilisatrice de pesticides en Europe. Privilégier des productions biologiques, c’est prendre le contrepied de cette dégradation à vive allure des milieux aquatiques et des sols. La filière biologique est en plein essor et 85% des Français se disent intéressés par la filière biologique locale. Alors profitez-en, surfez sur la tendance tout en agissant pour la planète.

salades du marché

3. Diversifiez votre carte avec des alternatives plus responsables

Notre planète n’est pas un vivier inépuisable, de nombreuses espèces sont menacées d’extinction.  La surpêche en est un exemple probant : selon Greenpeace 80% des stocks de poissons commerciaux sont exploités de manière intensive. De nombreuses associations sonnent l’alarme à ce propos, tel qu’Ethic Ocean dont la mission principale est de contribuer à la mise en place de pratiques durables. Opter pour une carte diversifiée qui ne soit pas à 100% composée de viande par exemple mais qui propose des options alternatives, permet de ne pas entrer dans cette logique d’exploitation. Le coût carbone d’une alimentation carnée est bien plus élevé que celui d’une alimentation plus végétalisée. L’élevage est en effet l’une des activités les plus polluantes. Selon l’ONU elle émettrait à elle seule 14,5 % des gaz à effet de serre.

magasin éco-responsable

Les Français sont d’ailleurs de plus en plus tournés sur ces questions : le régime végétarien séduit de plus en plus, 3% des français le pratiqueraient et 10% envisageraient de le devenir. Alors on peut le dire, proposer des options végétariennes c’est parier sur l’avenir !

4. Limitez la consommation de composants polluants !

Au quotidien, nous sommes exposés et nous exposons notre planète à de très nombreux produits polluants. Une bouteille en plastique mettra ainsi entre 100 et 1000 ans à se décomposer ! Nous ne pouvons donc que vous conseiller d’opter pour des contenants moins polluants comme le verre.

bouteille éco-responsable AQuachiara

AQuachiara a choisi cette solution : prélevées localement, ses eaux micro-filtrées sont conservées dans des bouteilles en verre ce qui permet de garder toute sa fraîcheur sans polluer. Ainsi, vous prenez soin de la santé de vos clients et de celle de la planète.

5. Pensez à l’option Doggy bag en papier pour lutter contre le gaspillage

Le gaspillage alimentaire représente au total 9 millions de tonnes par an, soit presque 137kg par personne. Le produit jeté n’est qu’un maillon de la chaîne qui a permis sa production, car, pour produire, d’autres éléments rentrent en jeu. Jeter une baguette de pain entière équivaut, par exemple, à gaspiller l’eau d’une baignoire remplie ! Or, l’or bleu (l’eau) vient à manquer dans de nombreuses régions du monde et se fera de plus en plus rare. A vous, restaurateurs, de proposer des mesures anti-gaspillage. Le doggy bag, de plus en plus commun outre-Atlantique, est par exemple une mesure facile à prendre. Cela vous permet de vous engager contre le gaspillage, en proposant à vos clients de repartir avec leurs restes et vous êtes également gagnant en termes d’économie de stockage des déchets.

edwin-macalopu-diaz-488484-unsplash